Assurances obligatoires pour les auto-entrepreneurs : ce qu’il faut savoir

Anna
Durée de lecture : 5 mins
Assurances obligatoires pour les auto-entrepreneurs : ce qu'il faut savoir

Lors de la création d’une entreprise, il est essentiel de prendre en considération les différentes assurances obligatoires pour le statut d’auto-entrepreneur. Cela permet non seulement de se protéger face aux éventuels risques, mais également d’être en conformité avec la législation française. Dans cet article, nous passerons en revue les principales assurances à souscrire ainsi que leurs garanties, responsabilités et tarifs.

Assurance responsabilité civile professionnelle

L’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) est l’une des premières assurances dont doit disposer un auto-entrepreneur. Elle couvre les dommages matériels et immatériels causés à des tiers (clients, fournisseurs, partenaires) dans le cadre de votre activité professionnelle. Cette assurance est primordiale pour se prémunir contre les éventuelles conséquences financières liées à une mise en cause de votre responsabilité. Les métiers soumis à cette obligation sont les professions réglementées telles que médicales, juridiques ou techniques (architectes, experts-comptables…).

Quelques exemples de garanties :

  • Erreur, omission ou faute professionnelle,
  • Inexécution ou mauvaise exécution d’un contrat,
  • Atteinte à la vie privée ou droit à l’image,
  • Défaut d’information ou négligence qui entraîne un préjudice.

Il est important de noter que certains micro-entrepreneurs exerçant des activités non réglementées ont également intérêt à souscrire cette assurance pour éviter d’éventuels litiges avec leurs clients. Les tarifs varieront en fonction du secteur d’activité, du chiffre d’affaires et de l’étendue des garanties souhaitées.

Assurance loi Spinetta

La loi Spinetta exige que les auto-entrepreneurs œuvrant dans le secteur de la construction ou ayant une activité de maître d’œuvre, architecte ou autres spécialistes du bâtiment (plombier, électricien…) disposent d’une assurance de responsabilité décennale. Cette garantie couvre tous les travaux de construction durant 10 ans à compter de la réception de l’ouvrage.

Lire aussi  Formation créateur d'entreprise : découvrez les formations à la création d'entreprise proposées par les organismes publics

Quelques exemples de garanties :

  • Fissures,
  • Infiltrations,
  • Effondrement ou menaces d’effondrement,
  • Défauts d’isolation qui rendent le bien impropre à sa destination.

Pour respecter les obligations légales liées à ce secteur d’activité, il sera nécessaire de contacter un assureur spécifique spécialisé dans les assurances en lien avec la construction et le bâtiment. La loi Spinetta prévoit aussi l’obligation d’assurance dommages-ouvrage pour le propriétaire du terrain sur lequel les travaux sont réalisés. Les tarifs de ces assurances varieront en fonction du type de travaux, de l’expertise et des risques liés au chantier.

Assurance véhicule professionnel

Pour le conducteur d’un véhicule professionnel, l’assurance auto est également obligatoire. Celle-ci doit couvrir la responsabilité civile du propriétaire ou conducteur en cas de dommages causés à autrui lors de l’exercice de son activité professionnelle. Il existe différents niveaux de couverture selon les besoins et le budget de l’auto-entrepreneur :

Trois principales formules :

  1. Assurance au tiers (obligatoire) : couvre les dommages causés aux autres,
  2. Assurance tous risques : inclut l’assurance au tiers et des garanties supplémentaires pour votre véhicule, comme le vol, l’incendie ou les dommages corporels,
  3. Garantie individuelle accident : complète l’assurance tous risques pour couvrir vos propres dommages corporels en cas d’accident responsable.

Le tarif de cette assurance dépendra du modèle du véhicule, de sa valeur, de son usage professionnel (kilométrage annuel) ainsi que des facteurs personnels du souscripteur (âge, historique d’accidents…).

Prévoyance et régime de l’autoentrepreneur

Bien que non obligatoire, il est vivement recommandé aux auto-entrepreneurs de souscrire une assurance prévoyance, permettant notamment de couvrir les arrêts de travail pour cause de maladie ou des accidents. En effet, le régime de l’autoentrepreneur prévoit un dispositif de protection sociale qui prend en charge ces risques, mais avec des conditions et des montants limités.

Lire aussi  Création d'entreprise : quel plafond de chiffre d'affaire maximum en micro-entreprise ?

Cotisations à la mutuelle :

Pour renforcer votre couverture sociale, vous pouvez également cotiser à une mutuelle santé de manière facultative. Cela vous permettra d’accéder à des soins médicaux plus rapidement et de bénéficier de garanties supplémentaires.

Il est essentiel de comparer les offres et les tarifs des assurances avant de souscrire. Chaque auto-entrepreneur a des besoins spécifiques et les contrats adaptés varieront en fonction du secteur d’activité, des risques encourus et de la taille de l’entreprise. Prenez le temps de vous renseigner sur les différentes options disponibles et n’hésitez pas à demander plusieurs devis pour faire le choix le plus judicieux possible.

Share This Article
By Anna
Anna est une experte en création d'entreprise, gestion administrative, et comptabilité, avec un parcours professionnel riche et diversifié qui fait d'elle une référence dans le domaine. Diplômée en gestion d'entreprise avec une spécialisation en comptabilité, Anna a débuté sa carrière en accompagnant de jeunes entrepreneurs dans leurs démarches de création et de structuration administrative de leur entreprise. Forte de plusieurs années d'expérience en cabinet comptable et en tant que consultante indépendante, elle a acquis une expertise précieuse qu'elle partage aujourd'hui à travers ses écrits et consultations. Spécialités : Création et structuration d'entreprise : Anna guide les entrepreneurs à travers les étapes clés de la création d'entreprise, de la conception du business plan à l'immatriculation légale, en passant par la recherche de financements. Gestion administrative et comptable : Elle fournit des conseils pratiques pour une gestion administrative et comptable efficace, essentielle à la bonne santé et à la pérennité de l'entreprise. Optimisation fiscale et financière : Anna aide les entreprises à optimiser leur gestion fiscale et financière, en proposant des stratégies adaptées à chaque structure et secteur d'activité. Formation et accompagnement : Passionnée par la transmission de savoir, Anna offre des formations sur mesure aux entrepreneurs et à leurs équipes pour renforcer leurs compétences en gestion administrative et comptable. Philosophie professionnelle : "Je suis convaincue que la réussite d'une entreprise repose sur une fondation solide en termes de gestion administrative et comptable. Mon objectif est d'apporter clarté et sérénité aux entrepreneurs dans ces domaines souvent perçus comme complexes, en leur fournissant les outils et les connaissances nécessaires pour prendre des décisions éclairées et se concentrer sur le cœur de leur activité." Quelques contributions marquantes : Développement d'un logiciel de gestion administrative simplifiée, spécialement conçu pour les petites entreprises et startups. Publication d'un guide pratique sur la tenue de la comptabilité pour les non-comptables, salué pour sa clarté et son utilité. Animation d'ateliers sur la gestion financière et la préparation aux audits, contribuant à améliorer significativement la santé financière des entreprises participantes. Pourquoi suivre Anna ? Suivre Anna, c'est bénéficier d'un regard expert sur la création et la gestion d'entreprise. Ses articles, remplis de conseils avisés et d'astuces pratiques, sont une ressource inestimable pour les entrepreneurs de tous horizons. Que vous soyez au début de l'aventure entrepreneuriale ou en quête d'optimisation de votre gestion administrative et comptable, les écrits d'Anna vous apporteront les réponses et le soutien dont vous avez besoin pour avancer sereinement.
Leave a comment